Le Brevet humoristique de la BIZOUILLE
de la 109ème Promotion " LE GALLOIS DE FOUGIERE "

Un peu d'humour dans ce Monde de Brutes :

 

Certains d'entre nous ont découvert sur des listes de ventes bien connues un insigne au qualitatif plutôt surprenant " BREVET BIZOUILLE EOGN ". Cet insigne, présentant un fond de brevet parachutiste, des explications devenaient nécessaires et elles nous furent fournies par notre spécialiste EOGN l'Adjudant Éric BIBENS.
Voici ses explications ainsi qu'une copie (réduite) du diplôme qui était remis avec cet insigne.
" Au départ, la création de cet insigne relève d'une farce des aspirants du premier peloton qui se présentaient comme des ours mal léchés. Pour s'amuser, ils décidèrent de créer un insigne.
"Le brevet Bizouille" remis aux élèves et aux cadres qui eurent un contact convivial avec le peloton. Sur le diplôme, sont résumés les diverses activités des stagiaires et l'état d'esprit régnant dans le groupe. Ce "brevet" a été produit à 100 exemplaires.
BREVET BIZOUILLE
(décret n " 1664/51 du 11 avril 2003) Les sages du 1° " peloton, décernent au :
Celui-ci a satisfait pour tout ou partie du cursus suivant :
- stage d'initiation à la vie militaire à CHÂTEAULIN 29 ;
- stage de réinsertion à la vie militaire à BEYNES 78 ;
- stage de confirmation de l'état de militaire à ST ASTIER 24 ;
- stage de formation du militaire à St CYR COËTQUIDAN 56 ;
- stage d'initiation commando à Penthièvre 56 ;
- stage d'aguerrissement et de survie à CAZAUX 33;
- stage parachutiste à PAU 64.
Et en l'espèce a surtout fait preuve de grandes qualités professionnelles et humaines qui font honneur à la gendarmerie en participant activement à de nombreux casse-croûtes, virées et autres activités ludiques qui ont conduit à sa déformation physique, psychique et morale.
Pour ampliation : Fait à MELUN, le 11 avril 2003
Le commandant de peloton : pour le Ministre de la Défense et par délégation le conseil des sages du 1er peloton du 2eme groupement de l'École des Officiers de la Gendarmerie Nationale
signé : " la fripouille, le loufiat, la cochonnaille, la hyène ".
L'insigne de la 109ème Promotion (plus sérieux)
Le 4 juillet 2003, la 109e promotion de l'école des officiers de la gendarmerie nationale recevait son nom de baptême : le Gallois de Fougières. Ce prévôt des maréchaux est mort à Azincourt le 25 octobre 1415 sur le champ de bataille.
Ses restes ont été découverts en 1936 et déposés au monument national à la mémoire des morts de la gendarmerie nationale à Versailles. Il reste aujourd'hui encore le premier chef de la maréchaussée clairement identifié, connu pour avoir été tué à l'ennemi. S'agissant du premier prévôt des maréchaux clairement identifié, mort à l'ennemi, il peut être considéré comme l'ancêtre légitime du corps des officiers de gendarmerie. Le choix d'un tel parrain pour la première promotion issue du recrutement universitaire illustre la volonté permanente de l'institution d'allier recherche de modernité et attachement aux valeurs ancestrales sur lesquelles elle s'est bâtie. Le Gallois de Fougières est mort en soldat, au milieu des chevaliers français. Le sens du sacrifice constitue l'une des valeurs fondamentales de l'éthique militaire.
Héraldique de l'insigne de la promotion
TRES bel insigne monobloc en relief assez massif : écu de gueules à trois léopards d'or adextrés de deux pointes de flèches du même abaissées ; chargé en pointe d'un buste de chevalier drapé d'azur à une croix de candide, armé d'un heaume d'argent taré de trois quarts et d'un écu d'azur à une masse du second métal ; flan dextre à un gantelet du même enserrant une forte épée d'argent garni d'or à la lame marquée en capitales de sable.
Dos grenu doré (l'applique qui déborde largement est quant à elle argentée) avec une épingle sertie verticalement.
Marquage : LR PARIS dans un cartouche et GN 0157 (homologation SHGN
Symbolique :
L'insigne représente le chevalier dans l'action de la bataille. Celle-ci est matérialisée par les encoches sur l'écu marquant la violence du combat et les deux flèches dorées, rappelant l'action déterminante des archers Gallois
Le chevalier est présenté ici en mouvement. Il est revêtu d'une cape bleu clair avec croix blanche marquant son appartenance à l'ost (le terme ost ou host désignait l'armée en campagne à l'époque féodale et le service militaire que les vassaux devaient à leur suzerain au Moyen Âge. Dès le haut Moyen Âge, le service d'ost ou ost s'imposait à tous les hommes libres (" homines liberi "), appelés plus tard vavasseurs.
Bel Insigne monobloc : Dans un cercle jaune avec un brevet TAP d'argent aux ailes dépassant avec un scorpion à midi et un ours (mal léché ?), en tout cas déterminé debout en kimono bleu. Inscriptions : 2002-2003 de part et d'autre de la coupole BREVET BIZOUILLE de même, un écu au bas avec P1 EOGN, brochant le tout une épée à lame d'argent et à garde d'or 55 x 45 mm.
Dos grenu argenté avec une épingle sertie verticalement.
Un cartouche à gauche pour la numérotation (ici le N° 66) et les marquages :
ARTHUS-BERTRAND PARIS sur deux lignes à droite.
Diplôme du Fameux Brevet humoristique, décerné au Musée de la Gendarmerie sous le N° 36 par les Élèves Officiers du 1er Peloton ! En espè"rant qu'une fois officiers, ils gardent leur humour
Quelques villes pour essayer de visualiser le périple de nos sympathiques "Bizouillards"
Carnac et Penthièvre tiennent dans le même point !

 

ZIELINSKI Richard (ER)
Remercie :
Adjt BIBENS Eric (Musée)
ainsi que
GND (ER) Jean-Jacques NOËL pour les informations
Aix en Provence
24 Novembre 2011
Mise en page pour le net
Jean-Pierre MAGUET

Retour